Témoignage d’Angélique

Moi c’est Angélique ou bien Angy (pour les intimes).

J’ai toujours fréquenté l’église et dans ma première église j’ai commencé à aller au groupe des tous petits pour apprendre un peu plus sur Celui dont on parle lorsqu’on est dans une famille chrétienne. En grandissant je suis passée au groupe des ados pour terminer au groupe de jeunes où je me sentais bien car en plus de connaître de mieux en mieux Dieu je me suis fait des amis sincères. A ce moment là,je me posais pas trop de questions, ni sur la religion en elle même, ni sur Dieu. J’écoutais les enseignements et j’essayais de faire ce qui était le plus juste.

Plus tard, je suis partie au Portugal pour continuer mes études et devenir prof. A 19 ans j’ai donc commencé à voler de mes propres ailes. Je fréquentais de temps en temps une église et un groupe biblique universitaire mais je commençais à me poser de plus en plus de questions sur l’existence de Dieu. Je savais au fond de moi qu’il existait mais je ne savais pas comment je pouvais lui parler et s’il m’écoutait vraiment.

Petit à petit j’ai commencé à fréquenter de moins en moins le milieu chrétien car pour moi cet être si mystérieux était bien là mais je voulais des preuves. Je suis devenue plus sceptique et j’ai décidé de lui parler que de temps en temps, peut-être seulement quand j’en avais le plus besoin. J’essayais quand même de trouver une église près de chez moi mais je ne me suis sentie bien dans aucunes d’elles. Pendant une période de deux mois j’ai senti que j’avais besoin de rencontrer des jeunes chrétiens car même si j’avais l’occasion parfois de parler de Dieu autour de moi je n’arrivais pas à trouver des gens qui partageaient cette croyance donc cela me mettais de plus en plus à l’écart de la vie chrétienne.

J’ai vécu environ 8 ans dans cette incertitude et un jour j’ai dit à ma mère que je me sentais seule et elle m’a donné une réponse qui, à l’époque m’agaçais : « Je vais prier pour toi, Angélique ». Au début je n’ai pas compris mais le soir suivant je me suis aussi dirigée vers Dieu en lui demandant de trouver une solution à cette solitude. Quelques semaines plus tard j’ai été contacté par le pasteur d’une église près de chez moi qui m’invitait à déjeuner chez lui et sa famille et me présenter son église. J’y suis allée et pendant sept mois je fis partie de cette église et du groupe de jeunes. Je m’y sentais bien et les gens m’ont accueillie avec Amour et générosité. J’ai eu du mal à les quitter en septembre 2003 lorsque je suis revenue en France pour des raisons professionnelles. Ce qui m’a réconforté c’est d’être revenue à Nanterre dans une église que je connaissais bien. J’ai commencé à fréquenter le groupe de jeunes et pour l’instant je suis satisfaite du travail qu’on a fait dans l’église.

Aujourd’hui je continue parfois à douter de certaines choses mais ce que je suis sûre c’est que Dieu est à notre écoute. Il faut savoir lui faire confiance…

Angélique