Pâque : origines

Reflets n°29

En ce moment, le thème de nos rencontres est le judaïsme. La dernière réunion a porté sur la Pâque, la fête la plus importante pour les juifs, appelée aussi « fête des pains sans levain ». Exode 12 en raconte l’origine.

Le peuple d’Israël, prisonnier en Égypte, a reçu l’ordre de la célébrer pour rappeler le dernier malheur qui a tué les premiers-nés des familles égyptiennes. La fête évoque ce moment : chacun était vêtu d’une tunique serrée, de sandales et d’un bâton de marche.

Pour le repas : un agneau sans défaut tué pour Dieu, du pain sans levain (le levain représente le péché). Ils devaient le manger vite comme s’ils allaient partir à l’instant.

Le sang de l’agneau était posé aux poutres des portes en signe de protection, fidélité et pardon en Dieu.

Cette fête est répétée pour dire Merci d’être libre, afin de ne pas oublier que Dieu a été à l’écoute de la peine du peuple juif. Elle permet d’être disponible pour Dieu dés le début de l’année.

Notre Pâque a été instaurée par Jésus, lors d’une célébration de la Pâque juive. Elle représente une nouvelle alliance, rappelant que Jésus est mort pour nous rendre LIBRES.

Fildline Dorléan