Mes débuts dans la prédication

6 avril 2013

Pensées

Reflets n°52

Je suis étudiant à l’Institut Biblique de Nogent pour me former à servir Dieu. Un jour, j’ai été présenté dans une église comme pasteur. Une fois en chaire, j’avoue que  je ne me suis pas senti de taille pour assumer ce titre et j’ai rectifié le tir. Aujourd’hui, Reflets me demande de dire comment je prépare mes sermons. En fait, j’en suis à mes débuts, et le chemin d’apprentissage est encore long.

C’est pour cela que mon stage consiste cette année à apporter la prédication dans notre Église. L’un des objectifs est de m’exercer à prendre la parole en public, et ainsi grandir dans la connaissance de notre Seigneur Jésus-Christ. J’en suis reconnaissant et je me sens très encouragé par l’accueil que je reçois.

Voilà donc : je débute dans l’annonce de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ crucifié et ressuscité pour le salut des pécheurs. Je dois reconnaître que cela n’est pas une chose aisée. Mon anxiété et ma peur surgissent déjà bien avant la préparation de la prédication et me submerge à chaque fois que je dois me présenter devant un auditoire. Concernant le choix du texte biblique je suis le calendrier proposé afin de ne pas fuir les difficiles.

C’est avec beaucoup de supplications que je demande à notre Seigneur de me venir en aide. Parfois, je prends plusieurs jours avant d’écrire un mot. Je confie à Dieu mon auditoire car lui sait mieux comment parler à chacun de nous. Après une étude plus au moins détaillée du texte j’élabore le message selon les besoins spirituels de notre assemblée.

Hafid .A.

Que la grâce de Dieu m’accompagne et m’aide toujours à remettre en question ma vie et à ne pas rester uniquement à la surface des choses. Recevons de sa part des paroles qui nous conduisent à ressembler à Jésus-Christ.