Pourquoi devons-nous aimer nos ennemis ?

4 octobre 2016

Réflexions

Reflets n°73

« Rendre haine pour haine multiplie la haine, ajoutant une obscurité plus profonde à une nuit déjà privée d’étoiles. L’obscurité ne peut chasser l’obscurité, seule le peut la lumière. La haine ne peut chasser la haine, seul le peut l’amour. La haine multiplie la haine, la violence multiplie la violence, la brutalité multiplie la brutalité, en une spirale descendante de destruction. Aussi, quand Jésus dit : « Aimez vos ennemis », il promulgue un avertissement profond, auquel en fin de compte on ne peut échapper. Nous devons aimer nos ennemis pour une autre raison, la haine blesse l’âme et déforme la personnalité. Attentifs au fait que la haine est une force mauvaise et dangereuse, nous pensons trop souvent à ses effets sur la personne haïe. C’est compréhensible, car la haine cause à ses victimes d’irréparables dommages. La haine est tout aussi néfaste à la personne qui hait. La haine détruit en l’homme le sens des valeurs et l’objectivité. Elle conduit à décrire le beau comme laid et le laid comme beau, à confondre le vrai avec le faux et faux avec le vrai. Par sa nature même, la haine ruine et détruit ; par sa nature même, l’amour crée et construit. L’amour transforme par sa puissance rédemptrice. « Aimez vos ennemis… afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux. »Nous sommes appelés à cette tâche difficile en vue de réaliser avec Dieu une relation unique. Nous sommes en puissance des fils de Dieu. Par l’amour cette possibilité devient réalité. Nous devons aimer nos ennemis parce que ce n’est qu’en les aimant que nous pouvons connaitre Dieu et faire l’expérience de sa sainteté ».