Attention, il rôde !

1 novembre 2016

Réflexions

Reflets n°74

« Cette réflexion m’a été suggérée par les affiches dans les gares et les stations de métro : des jeunes portant sur leur épaule un petit démon, sont invités par celui-ci à frauder. »

Cette représentation est certes un peu caricaturale : nos « démons » ont plutôt un aspect sympathique et nous les cachons bien !

Cependant la tactique est bien décrite : Prendre appui sur une faute commise pour pousser à continuer. C’est la ruse du diable : il désire nous enfoncer. C’est le « tentateur », l’ « accusateur », le « diviseur » ou encore l’ « adversaire ». Il agit en mettant son pied dans la porte entrouverte, pour nous faire tomber. Une faute peut devenir habitude, puis addiction, puis véritable esclavage détruisant la personne, ses relations avec Dieu ou sociales.

Mais ce processus peut être inversé par la grâce de Dieu. Il désire nous libérer de la puissance de mort du péché. Pour cela, Il nous a donné son Fils : Il a pris nos infirmités (Mat 8.16) ; il a payé pour nous : son sang est la rançon de notre libération. Il a triomphé du mal et de la mort à la résurrection. Il est à nos côtés et par son Esprit Il nous aide à vivre dans ses traces.

Dieu nous indique un chemin : aimer la vérité biblique, rechercher la justice, vivre disponible pour l’Evangile, Lui faire confiance en toute occasion, préserver nos pensées, prendre au mot la Parole de Dieu et prier en tout temps (1). Si Satan enfonce, Christ relève. Si Satan accuse, Christ plaide pour nous. Si Satan nous abandonne à notre péché et à ses conséquences, Christ vient à notre secours.

Alors, gloire à Dieu et à l’Agneau.

Danielle R.

(1) Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les manœuvres du diable… (Ephésiens 6.10-18)