Comment aborder l’arrivée d’un deuxième enfant ?

29 septembre 2017

Réflexions

IMG_0770Reflets n° 78

L’arrivée d’un deuxième enfant se prépare avec plus de sérénité que le premier. Mais avoir un 2ème enfant, lorsque le 1er est encore un bébé, n’est pas un choix anodin. C’est quand même un sacré défi, un saut dans l’inconnu.

On se demande toujours comment faire pour que l’aîné(e) aime suffisamment son petit frère ou sa petite sœur, et qu’il ne soit pas jaloux. En remettant tout cela dans la prière le Seigneur nous a répondus et nous a guidés. Anthony était un bébé relativement facile. Et si le 2ème était plus difficile ?

Selon nous, il n’y a pas de règles mais des ressentis. Pour notre part, le souci principal était de ne pas perturber Anthony. Nous avions décidé de lui en parler le plus tard possible pour lui laisser profiter de son statut de bébé, ne changeant rien dans son environnement, son rythme de vie, ses jeux avec nous, malgré l’arrivée de sa petite sœur qui se préparait.

Progressivement, au cours des derniers mois de la grossesse, lorsque nous avons constaté qu’il regardait le ventre de sa maman différemment nous lui avons parlé, régulièrement de sa petite sœur en lui montrant ce ventre. Nous lui avons dit que le ventre était « petite sœur ». Au bout de quelques jours, il en parlait lui-même en montrant le ventre.

Nous avons avancé à son rythme, sans chercher à entrer dans des explications scientifiques ou très claires. Nous avons laissé Anthony construire lui-même l’arrivée de sa petite sœur. Finalement, il n’a pas eu le temps de trop s’inquiéter et de trop y réfléchir. Lorsque Mélody est née Anthony a été informé qu’il allait chercher sa petite sœur et sa maman.

Par la grâce de Dieu, aujourd’hui les deux enfants semblent se porter un amour plein de tendresse. L’aîné est attentionné et doux, la cadette est apaisée et en admiration lorsqu’elle voit son frère.

Joël et Cécile L.