Plonger ou ne pas plonger ?

12 juin 2018

Editorial

Reflets n° 83

Qu’est-ce que le baptême ?

Dans la Bible, le baptême de Jean- Baptiste est un baptême de repentance en vue du pardon des péchés (Marc 1.4) « Jean baptisait dans le désert et prêchait le baptême de repentance, pour obtenir la rémission des péchés ».

L’eau apparaît comme un moyen de purification. Cet acte implique un abandon de la vie passée et un engagement dans une vie nouvelle caractérisée par les fruits de la repentance.

Suis-je pardonné par le baptême ?

Nos fautes, quel que soit le moment où nous nous en rendons coupables, sont acquittées uniquement par le sacrifice de Jésus. Le baptême n’est en aucune manière l’instrument du pardon, il en est un signe de grande valeur tout au long de notre vie chrétienne.

La peur de pécher après le baptême est-elle un frein ?

A cette question, Jean Calvin répond ceci :

« Nous ne devons pas estimer que le baptême nous soit donné seulement pour le passé, de telle sorte que pour les péchés dans lesquels nous retombons après le baptême, il nous faille chercher un nouveau remède. Pourtant toutes les fois où nous serons retombés dans le péché, il nous faut recourir à la mémoire du baptême et, par elle, nous confirmer dans cette foi, que nous soyons toujours certains et assurés de la rémission de nos péchés »

Toute la signification nous pousse à la même conclusion. Le baptême représente la purification des péchés, la mort et la résurrection avec le Christ et l’incorporation dans l’Eglise. C’est le signe conféré à ceux qui sont en possession de cette réalité.

Past. Romain P.