Evangéliser c’est témoigner

23 octobre 2018

Réflexions

Reflets n° 84

Evangéliser, c’est témoigner de la joie de vivre avec Jésus-Christ.

Ce n’est peut-être pas une définition académique, mais je pense que c’est ce que nous pouvons faire, en tant que chrétiens jour après jour. Les questions et remarques de nos interlocuteurs nous permettent de parler de nos expériences avec le Christ, de son accueil, de son amour, et son pardon… Oui, Jésus-Christ nous donne la vie en abondance, il faut communiquer ses bienfaits.

Pour moi, c’est de se savoir aimer par Jésus-Christ et vivre concrètement cet amour auprès de chrétiens, qui me rend léger et me donne des ailes. C’est de se savoir pardonner qui me libère pour un nouveau départ. C’est aussi, connaître ses faiblesses qui me poussent à ne pas juger celles de mon voisin.

Et bien d’autres découvertes encore. qui donnent de la saveur à mon quotidien.

Quand on s’engage dans un effort d’évangélisation (présence sur le marché, rencontre spécifique…), nous sommes parfois confrontés au désintérêt, à l’incompréhension, aux questions embarrassantes, mais aussi à la curiosité, à une soif réelle, à de la reconnaissance, à de la joie aussi.

Plusieurs exemples que nous avons vécus :

-Alors que nous offrions des évangiles de Jean, une maman l’a refusé, puis revient sur ses pas car son enfant suivait le catéchisme, et elle désirait l’accompagner.

-La joie de femmes à qui on avait distribué une petite carte portant une bénédiction : elles l’ont lue, puis ont engagé la conversation, et nous ont embrassées.

-Des questions directes sur le sens de notre foi, donnant la liberté de témoigner.

-Des encouragements et des remerciements pour cette présence au monde, presque chaque vendredi.

Alors, oui évangéliser n’est pas une option, mais c’est diffuser dans ce monde la bonne odeur du Christ qui nous habite.

Danielle